C’est le moment de prendre soin de notre foie !

Publié le Publié dans Shiatsu & MTC

Haaa, le printemps !

Pour beaucoup, le printemps est la plus belle saison ; il commence à faire doux, les jours rallongent, les arbres fleurissent…

Mais il y en a un pour qui cette saison est relativement compliquée : c’est notre foie (et plus généralement toute la sphère relative au méridien du Foie).

En effet, selon les biorythmes de la Médecine traditionnelle chinoise, les énergies des organes fluctuent au cours de l’année et c’est au printemps que le Foie atteint sa plénitude énergétique. Ceci a tendance à le rendre plus chatouilleux et plus fragile, notamment s’il est en déséquilibre.

Les déséquilibres du foie

Le foie est l’un des organes les plus importants du corps de par le nombre de tâches qu’il remplit.
Sur le plan physiologique, le foie joue de très nombreux rôles parmi lesquelles la sécrétion de la bile, la régulation de la glycémie, la détoxication du sang…
Et sur le plan énergétique, le Foie et son acolyte la Vésicule Biliaire entrent en jeu dans de nombreuses fonctions : circulation de l’énergie dans tout le corps, prise de décision, gestion des muscles, tendons, ligaments, yeux, sabots chez le cheval…

L’une des principales manifestions observables d’un Foie en souffrance, et que j’observe particulièrement fréquemment cette année aussi bien au niveau des personnes que des chevaux, est une fatigue très caractéristique : on se sent plein d’entrain, dynamisé par la douceur et les énergies du printemps, mais on sent que quelque chose chez nous ne suit pas. On ressent une sorte de lourdeur au niveau des membres. On se sent plein d’énergie pour faire tout un tas de chose, mais on n’arrive pas à se lancer, à les initier…

Cet état est directement en relation avec une faiblesse du Foie, celui-ci étant responsable de la mise en mouvement.

D’autres signes peuvent accompagner cet état : irritabilité, la colère monte plus facilement, une plus grande sensibilité au vent, des méridiens Foie et Vésicule biliaire très sensible, etc.

Et les chevaux ?

Il en est de même pour les équidés. On pourra les sentir moins énergiques, moins motivés, plus réticents à se mettre au travail.

Irritabilité, trébuchements fréquents et corne fragile peuvent également être des signes d’un déséquilibre du foie.

Que faire ?

Le Shiatsu est utilisé depuis fort longtemps pour préparer le corps à affronter les énergies de la saison à venir.
Idéalement, il conviendrait de faire une séance de Shiatsu préventive, même en l’absence de tout symptôme, dès le début du printemps chinois, c’est-à-dire fin janvier/début février, ceci afin d’aider le Foie dans sa montée en plénitude énergétique et de s’assurer qu’on n’aura pas les désagréments liés à la saison qui arrive. On vérifiera aussi l’état des autres méridiens afin de s’assurer qu’il n’ « attaquent » pas le Foie.

Mais même plus tard pendant le printemps, il n’est pas trop tard pour agir, et une séance de Shiatsu soulagera bon nombre de gênes liées à cette période et notamment cette fatigue plutôt « périphérique ».

On pourra aussi accompagner ce soin par un régime alimentaire adapté.
De nombreux ouvrages ou professionnels de la nutrition seront des sources fiables.
Notamment, on évitera une alimentation trop riche qui engorgera le foie lui rendant la tâche plus compliquée dans cette période délicate.

Que ce soit par simple curiosité sur le Shiatsu en général ou parce que vous vous sentez concerné par cet article, n’hésitez pas à me contacter pour toute question (téléphone, e-mail, Facebook). Je me ferai un plaisir d’échanger avec vous sur le sujet !